Doppler foetal LD Médical

Doppler foetal : Echographie/grossesse – Qu’est ce que le « doppler fœtal » ?

Doppler foetal : Qu’est ce que c’est ?

Le doppler fœtal est un examen d’imagerie médicale se présentant comme une échographie, permettant de mesurer le flux sanguin dans les différentes veines et artères du fœtus. Véritable outil de diagnostic et de surveillance, cet examen complémentaire de l’échographie permet de surveiller la bonne croissance du bébé.

Le doppler foetal se décline en 3 types d’examens :

Le doppler ombilical : cet examen permet de vérifier que le flux sanguin circule bien dans les artères ombilicales et permet également de s’assurer que les échanges mère/fœtus se déroulent bien.

Le doppler cérébral : il permet de vérifier le débit sanguin dans les artères cérébrales

Le doppler utérin : il vérifie que le sang circule bien dans les artères utérines.

Dans quel cas passe t’on un doppler fœtal ?

Le doppler fœtal est prescrit lorsque qu’il a été détecté quelques anomalies ou alors quelques risques lors d’un suivi de grossesse. Il permet de veiller au bon développement du fœtus et de manière plus approfondie qu’une échographie classique.

Comment se déroule l’examen ?

 Il se déroule de la même manière qu’une échographie. La seule différence est qu’il ne présente pas d’images mais des sons. Lorsque la sonde contenant la gelée est placée sur le ventre de la femme enceinte, les ultrasons vont permettre d’analyser le flux sanguin dans les différentes artères et veines du fœtus.

Doppler fœtal à la maison ?

Aujourd’hui il est possible de se procurer un doppler fœtal chez soi. Celui ci n’a pas tout à fait la même fonction que celui de l’examen car il s’agit principalement d’écouter les battements du cœur du fœtus au bout de 12 semaines de grossesses.

Il ne présente pas de danger pour le fœtus mais il est évident qu’il faut l’utiliser à bon escient. Le seul danger potentiel est celui de l’inquiétude des parents. En effet il est possible de ne pas entendre le cœur du bébé battre et que les parents se mettent à paniquer, s’imaginant le pire.  Il est parfois difficile d’entendre le bruit du fœtus, même pour les professionnels, car l’enfant est mal positionné, rendant difficile la captation des palpitations cardiaques.

 

 

Partager ce post :
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.